Lorsque j'ai commencé à peindre, je me mettais sur un coin de table et remballais tout le bazar à chaque repas. Ben oui, 6 à table ça prend de l'espace.

Pour bien entrer dans le processus créatif, j'aime laisser zoner mon bazar. C'est visceral de pouvoir tout laisser en plan et de reprendre une heure, trois jours ou une semaine plus tard.

La véranda fraichement créée ne devait plus être uniquement le coin repas mais aussi mon coin atelier ( si, si à gauche)

MAISON 2014 SUITE (6)

MAISON 2014 (2)

J'ai donc réquisitionné le coin avec la porte vitrée inutilisée et l'ai envahie avec la récup du grenier, à savoir un grand plateau en chêne coupé sur mesure et deux traiteaux solides.

La deuxième chance dans tout ça , c'est que ce fameux coin inexploité avant mon enhaissement est au Nord. Pour peindre c'est une bénédiction car la pièce est entièrement vitrée avec en plus d'immenses velux au plafond. Question lumière c'est top.

Avec les restes de notre bibliothèque sur mesure (c'est un peu le maître mot chez nous), je me suis fait une étagère sur mesure (donc)  placée au fond du bureau pour y ranger les peintures, pinceaux et autres bazars. Après quelques erreurs de calcul,  elle s'encastre nickel; j'ai même réussi à entourer la poignée de ma fameuse porte. Comme diraient mes fils: "C'est la classe à Dallas".

Les étagères laissent passer la lumière et cachent tout de même l'extérieur un peu moche de ce côté là (allez faire pousser des trucs au Nord).

Le bureau avant les étagères :

ATELIER 1 (4)

ATELIER 1 (7)

(Observation: là, tu fais juste gaffe à pas planter ton pinceaux dans ton Lapsang Souchong à 30 euros le gramme)

ATELIER 1 (2)

 

 

Le bureau avec mes étagères qui "claquent du steack":

 

ATELIER (3)

ATELIER (8)

ATELIER (1)

ATELIER (5)

ATELIER (6)

ATELIER (7)

Question finitions y'aurait à r'dire ma bonne dame... mais ça cache bien la misère du Nord et ça remplit parfaitement sa fonction de rangeage. Donc, je suis happy.